Afficher tous les 4 résultats

Charles CRESSENT – Commode en amarante, vers 1730

Elégante commode d’appoint ou d’entre-deux Par Charles Cressent, vers 1725-1735 Dimensions : H. 86 ; L. 99 ; P. 52 cm Plaquée d’amarante « en fil » sur une âme de pin et de chêne, les fonçures des tiroirs en noyer, notre commode présente les caractéristiques de montages typiques des meubles de Charles Cressent ainsi que des ornements en bronze de son répertoire, lequel ne se retrouve chez aucun autre ébéniste puisque Cressent était fondeur de ses propres…

Encoignure en bois de Violette – Epoque Louis XV

Réf. 72
Encoignure en marqueterie Epoque Louis XV, vers 1760 H. 88 cm ; L. 48 cm ; P. 50 cm Ouvrant à une large porte au galbe prononcé, ornée d’une marqueterie de fleurs stylisées en coupe de bout de bois de Violette sur fond de Satiné dans des encadrements de Violette et de Satiné, plaquée sur un bâtit de chêne. L’intérieur de la porte est marquetée en filets d’un losange inscrit dans un rectangle en Palissandre…

Bibliothèque Louis XIV en Acajou et filets, vers 1690

Réf. 23
Bibliothèque à décor de filets Epoque Louis XIV, vers 1690 H. 199 cm ; L. 102 cm ; P. 36 cm Ouvrant à deux portes vitrées en partie haute, cette bibliothèque est entièrement marquetée d’Acajou, fait rare à cette époque où ce bois n’était traditionnellement pas utilisé pour le mobilier. Le tout est incrusté d’un riche décor de filets de cuivre posés en encadrements géométriques sur la façade et les côtés. Ce type de décor, traditionnellement…

Bonheur du jour par Jacques-Laurent Cosson

Réf. 59
Bonheur du jour, vers 1785 Estampille de Jacques-Laurent Cosson Ce petit meuble appelé ‘bonheur du jour’, typique des productions très féminines de la fin du XVIIIe siècle, pouvait tout à la fois servir de bureau d’appoint, de table de toilette, de petit meuble de présentation grâce à ses étagères et son plateau de marbre. Il ouvre par cinq tiroirs, une tirette écritoire garnie d’un cuir et un vantail agrémenté d’un miroir au mercure d’origine. Le…